Pour découvrir un pays, il peut être très intéressant et formateur d’être en immersion. À ce titre, il existe de nombreuses solutions, comme l’immersion en famille ou chez un professeur. On peut aussi aller en auberge de jeunesse. Quoi qu’il en soit, il faut bien différencier 2 types d’immersion.

En immersion simple

L’immersion simple est fréquemment associée au séjour chez l’habitant, sans cours particulier ni collectif à côté. Le jeune peut être amené à croiser des francophones mais ne vit pas avec. Toutefois, pendant la journée, il « perd » en partie l’avantage de son hébergement local nocturne. Souvent « gêné » par des francophones, il progresse mais pas aussi rapidement qu’on peut l’espérer. Toutefois, cette « perte » peut être « compensée », particulièrement si sa « famille d’accueil » aime transmettre et partager son savoir et que les 2 parties sont curieuses l’une de l’autre. En auberge de jeunesse, il croise et vit avec des jeunes de tous les horizons, ce qui est intéressant mais lui donne aussi l’occasion de croiser des francophones : c’est donc un hébergement à double tranchant…

En immersion totale

Concernant l‘immersion totale, elle est caractérisée par la présence de cours, particulier ou collectif, au « domicile » ou dans l’école qui accueille le jeune. D’ailleurs, c‘est bien plus fréquent dans l’école d’accueil des jeunes Français. Ces cours ont la particularité d’être dispensés dans la langue du pays d’accueil et ce, même s’il n’y a, comme souvent, que des francophones qui les suivent. Les échanges « en français » que le jeune pourrait avoir à certains moments avec ses amis sont rares et pas du tout privilégiés par ce système éducatif qui a fait ses preuves. Il n’est pas « parasité » par des échanges quotidiens et constants en français avec ses amis francophones puisque de toute façon, tous les jeunes sont poussés à réfléchir, s‘exprimer et parler en anglais, même pour les choses les plus banales comme acheter son pain ou dire quelques mots au chauffeur de bus local. Le jeune progresse rapidement, efficacement et de manière quasi-naturelle. Un séjour linguistique chez le professeur est souvent assimilé à une immersion totale. Le séjour linguistique en immersion existe depuis des années mais s’est fortement répandu ces dernières années. Il permet d’enrichir son vocabulaire tout en apprenant autre chose par ailleurs puisque ce n’est pas un simple « cours de langue » mais par exemple des maths ou de la philo enseignées dans une langue à laquelle les jeunes ne sont pas forcément habitués. Et puis, l’air de rien, cela force à réfléchir dans une autre langue que la sienne et c’est donc fortement valorisant. Beaucoup de jeunes apprécient les séjours linguistiques en immersion car cela leur permet de prendre confiance en eux. De plus en plus de structures prennent en compte ce genre de séjour linguistique en immersion et c’est bien évidemment le cas du groupe ASL.

Le jeune fait son choix

Quoi qu’il en soit et quelle que soit l’immersion choisie, il est important de comprendre que la progression sera plus rapide en immersion totale qu’avec des francophones et qu’une curiosité poussée est fondamentale pour maîtriser encore davantage la langue du pays que l’on souhaite visiter. Les langues étrangères sont un véritable plus, dans le monde actuel, étant donné que les entreprises ont de plus en plus fréquemment des relations et clients internationaux.